AAAAAH le Népal !

WALK WITH ME a exploré la capitale du Népal et la plus haute Montagne du coin pour vous!

 

NEPAL, le pays des couleurs

Mêlant culture hindoue et bouddhiste, le changement est radical en passant d’Asie du Sud Est au Népal, qui se rapproche davantage de l’Inde, par ses couleurs, son agitation, et sa culture de caste.

Le Népal a été le plus grand coup de cœur de ce voyage, car après 7 mois dans le même « style » de pays, une envie de nouveauté vous prend aux tripes et croyez-moi, impossible de se lasser du Népal.

Je n’en ai fait qu’un quart, il me reste encore beaucoup à explorer, mais je pense que l’expérience de l’Everest restera à jamais gravée dans mon âme de randonneur.

Le Népal a été dévasté en 2015 par un terrible tremblement de terre : le pays en porte encore des séquelles. Des rues et même des temples sont encore en reconstruction.

Les habitants méritent vraiment de recevoir plus de visiteurs, alors n’hésitez pas et partez à leur rencontre dans ce pays magique !

KATHMANDOU

Une ville terriblement touristique, irrespirable, agitée, bruyante et flippante ..

Mais c’est également  l’une des villes les plus spirituelles et riches de culture que j’ai visité.

Temple proche Durbar Square Kathmandou - Népal

Durbar Square - Fameuse place marchande de Kathmandou - Népal

J’ai eu la chance de me faire accompagner de très bons guides Népalais (Qui même s’ils vous disent que qu’ils sont gratuits, ne le sont jamais !).



Ce n’est qu’un petit croche-patte à votre budget  mais un grand pas pour leurs besoins.

UNE VILLE MYSTIQUE…

J’ai ainsi pu explorer le Boudhanath et le Durbar Square qui sont des incontournables . Il est cependant trèèès difficile de se retrouver dans leur mythologie mêlant les divinités Hindous, et les principes Bouddhistes.

Il existe bien une réincarnation lié au concept de Karma, et vous pourrez visiter les temples du Kamasutra, de la Mort, vous arrêter devant la statue du Dieu de la Justice… Mais même certains guides locaux ne sont pas  d’accord entre eux sur les significations ou les symboles de ces monuments.

Par contre ils le sont tous pour parler du temple du sexe qui était squatté par les hippies dans les années 70…

dieu de la justice temple Kathmandou NépalDurbar square Temple - Kathmandou Népal

Qu’importe ! La vérité c’est que le côté mystique et sacré de la ville reste intacte dans certains quartiers.

Je me suis  retrouvé par exemple près d’un futur enterrement malgré moi.

Le corps était à la vue de tous, et un passant m’expliqua qu’ils allaient bientôt le brûler avant de l’offrir en sacrifice au Dieu de la Mort.

Ou quand vous suivez des groupes de fidèles autour dune Stupa en tournant les moulins de prières. (de gauche à droite pour tourner autour de la Stupa SVP!)…

Autour du Boudhanath, vous pouvez ressentir cette énergie qui anime les habitants : une foi inébranlable en un Monde meilleur.

agitation marchande à Durbar Square - NépalBoudhanath - Stupa de Kathmandou centre-ville - Népal

Mon seul regret, car j’étais obnubilé par mon trek (et l’achat d’équipement), est de ne pas avoir monté les quelques kilomètres pour aller au Monkey Temple, le Swayambunath, qui apparemment est d’une spiritualité à la limite du mystique.

Évadez-vous de l’agitation du centre-ville (Thamel), et prenez une guest-house près de ce monument sacré, qui protège toute la ville de son aura.

Car pour reprendre Barjavel dans son livre « Les Chemins de Kathmandou :

Katmandou, c’est le pays de Bouddha.. Il y est né… Il y est mort… Il y est enterré… Et tous les autres dieux sont là aussi… C’est l’endroit le plus sacré du monde… C’est l’endroit du monde où le visage de Dieu est le plus près de la Terre… »

En plus d’excellents Dal Bath pour des prix hors normes, de la visite de temples, de quelques musées, et surtout de tout ce qu’il vous faut pour votre futur trek, voici les éléments qui me font vous dire :

THAMEL…N’Y RESTEZ QU’UN WEEK-END PAUVRES FOUS !

J’y ai fais 6 jours et les 2 jours après le Trek furent un cauchemar. Pourquoi ?

– Thamel, le paradis de l’accosteur qui insiste, des vendeurs de rues, des dealers, des macs, des arnaques, des faux religieux, des faux moines tibétains…et surtout du bruit et de l’agitation permanente !rues de Thamel Kathmandou encore dévastées - Népalrues de Thamel Kathmandou Népal

Les rues y sont tortueuses et étroites, tout les bâtiments sont minuscules, et beaucoup de vendeurs sont beaucoup, beaucoup trop insistants…

Si vous êtes préparé tout va bien, par contre si vous revenez de 15 jours de treks dans le calme paradis des Montagnes, Kathmandou s’apparente tout juste à l’enfer.

Sans compter la poussière et la pollution qui s’aggrave de plus en plus, il vous faudra absolument porter un masque !

Et les embouteillages (2h pour faire 5km en centre-ville). Si vous vous sentez la force, n’hésitez pas à prendre un mini bus local, pour l’expérience.

Les Népalais étaient plus qu’amusés de me voir essayer de le prendre, et furent très sympa pour m’aider.

→ Embouteillage sur Kathmandou

Bref ! Une ville magique si on sort du Thamel original, et que l’on se prépare à aller explorer l’un des plus beaux endroits du Monde : l’Himalaya.

POKHARA – NEPAL

A 5h de bus de KATHMANDOU, Pokhara dispose d’une atmosphère beaucoup plus agréable quoique toujours touristique, mais la vue des Annapurnas et le lac à coté de la ville en font une ville unique en terme de confort de vie.

De nombreux sports sont possibles notamment du parapente qui est une spécialité locale.

N’hésitez pas à organiser cela grâce à notre partenaire local !


Meilleure période pour partir

Octobre à Mars

Vous allez adorer le Népal si vous aimez

– Les TREKS!  – Les Montagnes – La culture Hindoue et Bouddhiste mêlées ensemble – Etre abordé par les locaux et les vendeurs de rues – Les yaks – Négocier – l’altitude – Les couleurs

Pour tout savoir sur mon expédition à l’Everest Base Camp rendez-vous ici!

Pour plus de détails, n’hésitez pas à me contacter: leclercqf3@wanadoo.fr ou à vous abonnez au blog!