SHERPAS
On considère souvent ce mot comme désignant un  métier, l’équivalent des guides Népalais mais c’est bel et bien une ethnie venue du Tibet il y a plus de 500 ans!

 

Etant nés à plus de 3000m d’altitude, dans la vallée allant vers l’Everest,   ils sont  les humains les plus résistants aux effets de l’altitude.
D’où le fait que Tenzing Norgay, le premier Sherpa devenu célèbre, fut choisi pour emmener l’Anglais Hillary au sommet.

 

De nombreux Sherpas ont trouvé la mort notamment en aidant des Occidentaux à atteindre le sommet de l’Everest.
En 2014 un grand ras-le-bol avait été exprimé par cette communauté après un nouveau drame dans le massif: ceux qui sont la raison du succès de ces expéditions veulent être mieux considérés.

 

Comment pourrait-on leur reprocher après avoir autant tiré, nous, Occidentaux sur la corde de l’exploitation?

 

C’est pourtant le métier le plus prestigieux que l’on puisse faire au Népal et surtout le mieux payé.

 



Un homme peut gagner entre 3000 et 6000 $ pour une expédition de deux mois. C’est une somme colossale pour un Népalais mais encore bien en dessous des 10000/20000 $ des guides Occidentaux.

 

Ils peuvent également augmenter leur salaire en aidant à installer les camps les plus hauts près du sommet…tout est question de négociation et de prise de risque.
Je vous invite à ce sujet à regarder ce documentaire, qui est superbement fait :

 

En tout cas jusqu’au Base Camp, les guides gagnent beaucoup moins, et doivent parfois payer leur propre hébergement. Mais le boulot est bien moins éprouvant.
Je vous conseille de prendre un guide ne serait-ce que pour connecter plus facilement avec les locaux dans vos soirées au coin du feu.
everest base camp guest house porte

 

PORTEURS

 

Tout guide a commencé un jour par la base: porter les bagages des clients jusqu’à la prochaine étape.

 

Pouvant aller jusqu’à 50kg de chargement, ces hommes sont tout bonnement des machines de guerres à n’importe quelle altitude.
Lorsque, nous, pauvres marcheurs, nous  respirions comme des Dark Vador asthmatiques, ces porteurs gambadent littéralement et s’arrêtent fumer leur cigarette en rigolant à 4000m d’altitude..

 

Beaucoup moins payés que des guides ils sont pourtant indispensables pour que certains marcheurs puissent atteindre le sommet.

Ils sont les hommes de l’ombre de la logistique dans l’ascension de l’Everest et le petit plus de confort pour les marcheurs EBC (Everest Base Camp).

Planifiez votre trek sereinement en engageant votre guide et/ou porteur grâce a mon intermédiaire! 

Mais la palme revient aux porteurs qui effectuent du transport de marchandises! Vous voyez en-dessous de 3500m de nombreux yaks qui portent les lourdes charges,  mais ceux- ci sont chers alors une solution qui convient à tous a été trouvé: charger jusqu’à 80kg de marchandise sur le dos d’un homme.
everest boulangerie altitude
Le fardeau qu’ils portent semble inhumain. Pourtant, lentement mais surement ils montent, dans cette position si caractéristique et surtout grâce à leur sangle de tête faisant reposer tout le poids sur la colonne…
porteurs népalais everest

 

Pour ce calvaire ils sont payés  de 4 à 8 $ par jour mais certains porteurs non sherpas ont fait baisser les prix. Voici un  article intéressant à ce sujet:

 

Dans le système de castes les Sherpas ont une pré-disposition pour les plus hautes qualifications en Haute Montagne.

 

Mais chaque ethnie profite de l’attrait touristique de L’Everest. N’hésitez donc plus à aller marcher dans ces régions!

 

Avec ou sans guide vous contribuerez de toute façon à aider de modestes familles qui souffrent encore  du chaos provoqué par le  tremblement de terre de
2015.

 

 Alors à vos chaussures les randonneurs!
everest trek chaussures pont

One Reply to “Everest Base Camp Trek : Sherpas, guides, porteurs…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :