Et nous ferions bien de nous en rendre compte. Le Monde est ouvert.

Le Monde est vaste et la multitude de cultures existantes ne peut être comprise en une seule vie par un seul Homme.

Après 10 mois d’itinérance en tant qu’étranger, j’ai une idée un peu plus concrète du sentiment que cela procure.

Cette expérience a changé mon  regard sur 1) le Tourisme 2) l’Immigration.

Je recommande ainsi à TOUS d’aller dans un pays où tous les regards se tourneront vers vous.
Perturbante voire carrément énervante dans les débuts, on se fait vite à cette mise à nu constante, jusqu’au point où l’on apprécie d’être un autre.

Je ne vous parle même pas du nombre de selfies qu’on vous demande de prendre avec des locaux par jour:

selfie étrangers enfants Birmanie - Trek Kalaw Inle

Exemple:

Vous vous asseyez dans un restaurant local. Vous êtes le seul voyageur. Vous  êtes l’étranger.

Tout le monde vous dévisage, tandis que les propriétaires sont eux-mêmes étonnés que vous vous arrêtiez chez eux plutôt que dans un restaurant de touriste.

Vous arborez votre plus grand sourire, prononcez  les seuls mots que vous connaissez de leur langue avec fierté, et très vite, les propriétaires se détendent et sont fiers de vous présenter leurs spécialités jusqu’au point de vous offrir carrément des choses!

Vous parcourez une rue où vous êtes le seul Blanc et tout le monde vous regarde avec cette même interrogation : que fait ce type avec sa drôle d’allure et son gros sac à dos?

Etre le touriste…partagé entre le fait d’être un porte-monnaie sur pattes, une cible privilégiée, un gagne-pain, une denrée, et la joie de l’être, puisque pour une fois on se sent riche.

Car oui, pour l’exemple de l’Asie du Sud-Est, notre niveau de vie occidental est bien supérieur.

Pour un niveau de bonheur inférieur…Nous reviendrons sur ce sujet dans un autre article.
Comme vous le savez, nous ne sommes vraiment riches que de nos amis 🙂

Il y a bien sûr une différence entre un Touriste et un Backpacker.

Le touriste est apprécié car il ramène de l’argent auprès des habitants du pays qu’il visite. L’attitude d’accueil est donc bien plus chaleureuse…

Un Backpacker a toujours le mot pour négocier et cherche à garder ses sous, afin de voyager le plus longtemps possible.
Un Touriste dépensera sûrement la même somme en 2 semaines qu’un backpacker en 1 mois.
Ce qui les distingue encore une fois est ce cher « billet vert ».

Cependant, après avoir vécu ce rejet et cette constante distance créé entre les locaux et le « touriste blanc », je peux maintenant modifier mon regard envers le touriste en France et d’une manière générale: l’Etranger.

Eviter les regards curieux et suspicieux, leur offrir un sourire qui signifie que nous sommes ravis qu’ils aient choisis notre beau pays, ne pas faire de traitement de faveur parce qu’ils semblent différents.

La plupart veulent juste apprécier une expérience culturelle unique.

Vivre à la Française. Et pour les autres, être accepté dans un pays qui est reconnu pour son ouverture d’esprit et (normalement) pour son respect de la dignité Humaine.

Tout le monde devrait se sentir étranger dans un pays plus d’un mois pour comprendre ce qu’est cet isolement. Au point de vouloir ensuite devenir invisible.

Comment en vouloir aux nationalités qui se réunissent entre elles, favorisant le communautarisme, alors que nous faisons exactement la même chose en voyageant : la solution de facilité est de parler à une personne de la même nationalité, ou à un voyageur, plutôt qu’à des locaux.

On se rassure au lieu de prendre des risques.

De même qu’effectuer un jour un métier physiquement difficile nous permet de nous rendre plus humble et nous faire apprécier un bon travail de bureau, être Etranger vous fait apprécier votre capacité d’adaptation et d’intégration.

Et la générosité de l’Autre.

apéro offert par un Vietnamien étrangers - Tam Coc

rire avec étrangers à La Han Bay durant la croisière

Tout ce que l’on m’a offert dans ces pays, notamment en sourire et paroles bienveillantes, m’ont fait prendre conscience de l’importance de notre accueil, qu’il soit question d’argent ou non.

Souriez, soyez ouverts, maniez un minimum d’anglais même en France, afin que notre pays recouvre une réputation décente en terme d’accueil d’étrangers.

Je suggère donc deux choses:
– Dans votre prochain voyage, tentez de vous isoler des autres voyageurs et d’expérimenter le mode de vie local en vous immergeant dans la vie d’un village.

Vous serez surpris de la facilité que l’on a d’être accueilli dans des zones insoupçonnés et inexplorées touristiquement.

– Envoyons toutes les personnes, prononçant des discours haineux envers les immigrés et les Touristes, dans un pays dont ils ne connaissent pas la langue et avec 100€ en poche pour survivre 1 mois.

Je suis prêt à vous parier qu’ils ne tiendront pas deux jours, et qu’ils rentreront avec un regard neuf sur les visiteurs de leur belle région =)

Allez je me lance:
Madame. Le Pen je viens de vous acheter un billet pour la Papouasie vous allez adorer !

étrangers cannibales papouasie

Bon voyage =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :